Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 21:23

 

Rome - Roissy - ? Avril 2012.

 

Nous avons eu la chance d'admirer le forum, le temple de Castor et Pollux, les ruines du Palatin, le Colisée, le Vatican, la chapelle Sixtine et les chambres de Raphaël, la Villa Borghese, la piazza del Popolo, les ruelles du Trastevere, la piazza di Spagna, etc.

 

Une vie ne suffisant pas pour pouvoir entièrement sillonner Rome, la prochaine fois que nous y retournerons, s'imposeront les sites d'Ostie, les Catacombes, la Via Appia Antica, Saint-Paul-hors-les-murs, la peinture d'Andrea Pozzo et le plafond de l'Eglise Saint-Ignace de Loyola, les petits restaurants des quartiers moins touristiques, les glaciers en dehors des sentiers battus, la banlieue romaine, etc.

 

 


 

000          00                 000                     000                              000


Rome, un dimanche (1/7)

 

Rome, un lundi (2/7)

 

Rome, un mardi (3/7)

 

Rome, un mercredi (4/7)

 

Rome, un jeudi (5/7)

 

Rome, un vendredi (6/7)

 

000          00                 000                     000                              000

 

 

Revenir de Rome nécessite du temps...


En attendant, nous tentons en vain de reprendre une vie normale... en regardant La dolce Vita, les Vacances romaines ou en lisant les BD comme Murena et Les voyages d'Alix.


Nous aimons bien aussi l'album des années 60 de Miroslav Sasek tellement bien écrit et poétiquement dessiné.

 

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good !

Repost 0
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 18:27

 

Rome. Mars 2012.

 

Le forum, le temple de Castor et Pollux, les ruines du Palatin, le Colisée, le Vatican, la chapelle Sixtine et les chambres de Raphaël, les ruelles du Trastevere, la piazza di Spagna, etc.

 

"Une vie ne suffirait pas à tout y voir" mais nous espérons y retourner le plus vite possible (après avoir visité Lisbonne, Séville, Rio de Janeiro, Bamako, Moscou, Johannesburg, Jérusalem, Djakarta, etc.)


 

000          00                 000                     000                              000


Rome, un dimanche (1/7)

 

Rome, un lundi (2/7)

 

Rome, un mardi (3/7)

 

Rome, un mercredi (4/7)

 

Rome, un jeudi (5/7)

 

000          00                 000                     000                              000

 

 

Rome. Le vendredi. A l'heure de partir. 

 

  rome 2 077


Le Palais de Massimo.

Dernière vraie visite. On tente néanmoins de se concentrer sur les pièces du musée. Mais très honnêtement, hormis quelques fresques, le discobole et le "boxeur", nous retiendrons une chose essentielle: pour mieux s'imprégner de cet endroit, il nous faudra revenir.

 

rome-2-085.JPG

 

rome-2-086.JPG

 

 

rome-2-096.JPG

 

rome-2-098.JPG

 

 

rome-2-097.JPG

 

 

rome-2-100.JPG

 

 

Avant de partir, à l'aéroport, dos à la photo, en passant la tête derrière les épaules, on jette un coup d'oeil à cette fontaine, on se dit que le voeu  peut également se réaliser de cette manière. Aller à Rome revient forcément à vouloir y retourner...

 

rome-2-113.JPG

Photographie prise à l'aéroport Fiumicino de Rome, mars 2012.

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good !

Repost 0
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 11:55

Rome. Mars 2012.

 

Le forum, le temple de Castor et Pollux, les ruines du Palatin, le Colisée, le Vatican, la chapelle Sixtine et les chambres de Raphaël, les ruelles du Trastevere, la piazza di Spagna, etc.

 

"Une vie ne suffirait pas à tout y voir" mais nous espérons y retourner le plus vite possible (après avoir visité Lisbonne, Séville, Rio de Janeiro, Bamako, Moscou, Johannesburg, Jérusalem, Djakarta, etc.)


 

000          00                 000                     000                              000


Rome, un dimanche (1/7)

 

Rome, un lundi (2/7)

 

Rome, un mardi (3/7)

 

Rome, un mercredi (4/7)

 

000          00                 000                     000                              000

 

Rome. Un jeudi. 

 

  Rome 2012 289

Ce ciel bleu romain, les odeurs de citron, dés le matin, assurément, nous manqueront.

Rome-2012-292.JPG

 

 

Rome-2012-298.JPG

 

Toujours en marchant, nous reprenons notre bâton de pélerins touristes. Notre première halte, aujourd'hui, se fera dans la première Eglise du monde "la mère de toutes les Eglises" comme ils disent dans les guides écrits pour nous en rémission de nos envies de voyager.

 

Rome-2012-302.JPG

 

Cette Basilique fut éfifiée non loin de la propriété d'une famille patricienne, les Laterani, ce qui explique son nom de Saint Jean de Latran.

Bien que construite sous Constantin, l'Empereur romain qui a adopté la religion chrétienne et fait cesser les persécutions, l'actuelle construction de cette Basilique date du XVIIème siècle.

 

 

Rome-2012-304.JPG

 

Ce baptistère octogonal date du IVème siècle. Les 8 colonnes de porphyre rouge soutiennent un entablement de 8 colonnes de marbre blanc. La bataille du Pont Milvius qui opposa Maxence à Constantin est visible sur le dôme.  Cette victoire de Constantin marque le début  de la conversion de l'Empereur au Christinisme.

 

 

 

 

Les Thermes de Caracalla.

 

http://www.unicaen.fr/Maquette des thermes de Caracalla


Rome 2012 305

 

A partir de 212, Caracalla fait construire les Thermae Antoninianae qui, une fois achevée, occuperont une superficie d’environ 9 hectares. Ils pourront ensuite accueillir environ 1600 personnes en même temps.

 

Rome-2012-307.JPG


Aucun parcours n'est imposé mais, le plus souvent, les Romains se rendaient d'abord dans une sorte d'étuve (le laconium), ils passaient ensuite dans les bains chauds (le caldarium) puis gagnaient les bains tièdes (le tepidarium). De là ils rejoignaient la salle froide, la plus vaste, le frigidarium.

 

Rome-2012-324.JPG

 

Le Frigidarium constituait une vaste salle circulaire avec sa coupole. On voit ci-dessus ses ruines tandis que la maquette ci-dessous donne un aperçu de l'étendue de ce bâtiment.


thermes-de-Caracalla-maquette.jpg

 

http://www.unicaen.fr/images virutelles des thermes de Caracalla

 

 

La balade continue... quasiment au hasard. Nous voulons simplement rejoindre le quartier du Trastevere.


Rome-2012-325.JPGSur le chemin, non loin des thermes de Caracalla, d'emblée un souvenir agréable, se trouve le Circus maximus etRome-2012-326.JPGen arrière-plan les monuments du Palatin

circus-maximus.jpg

http://www.maquettes-historiques.net/page18G.html

 

 

Après avoir longé ce terrain devenu un peu vague, on se retrouve sur les traces du film Vacances romaines et sa bouche de la vérité. Nous n'avons pas osé y glisser notre main car il faut paraît-il, pour le faire sans danger, être "sans reproche".

 

 

 

Rome-2012-349.JPG

  La bocca della verita

Rome-2012-346.JPG

 

 

Rome-2012-328.JPG 

Hermodoros, un architecte grec, a construit ce temple circulaire au IIème sicèle avant J. - C., ce qui en fait un un des plus anciens que Rome ait pu conserver. La cella où se trouve la statue du Dieu (culte de Vesta ou plutôt d'Hercule vengeur, un héros protecteur des marchands), est entourée de colonnes corinthiennes.


A proximité se trouve le temple rectangulaire de Portunus, divinité du port fluvial. Il constitue un exemple typique de l'architecture gréco-romaine du IIe siècle av J-C., des colonnes ioniques composant la façade.


Rome-2012-343.JPG

 

 

Le Tibre et donc le port antique ne se trouve pas très loin du temple de Portanus.

Rome-2012-350.JPG

 

L'île tibérine 

Rome-2012-352.JPG

 

 

Rome-2012-360.JPG

 

http://www.mediterranees.net/ Le théâtre de Marcellus

 

Rome 2012 361

 

Rome 2012 364

 

 

Rome-2012-374.JPG

  Le Tibre guide nos pas vers le Trastevere

Rome-2012-375.JPG

 


 

 

Rome-2012-376.JPG

 

Cette collection de Vespa ne trompe pas... Les ruelles étroites du quartier populaire ne sont plus très loin.

 

rome-2-001.JPG

 

rome-2-002.JPG

 

rome-2-005.JPG

 

rome-2-007.JPG

 

rome-2-008.JPG

 

rome 2 009

 

Construite vers 220, la Basilique Sainte-Marie-du-Trastevere fut peut-être le premier lieu de culte chrétien officiellement ouvert au public. Selon l'histoire rapporté par Eusèbe de Césarée (l'auteur, dés le IIIème siècle, de l'Histoire ecclésiastique), une source d'huile apparut vers -38 aurait permis à la population juive d'y voir l'annonce de l'arrivée du Messie.  

 

rome-2-010.JPG

 

rome-2-011.JPG

 

rome-2-015.JPG

 

  Ici, Saint-Antoine-de-Padoue est l'objet d'un culte actif.

rome-2-013.JPG

 

rome-2-017.JPG

 

 

Nous repassons le Tibre et partons en direction du Panthéon.

 

rome 2 024

  Cette petite place et sa terrasse de café possèdent un charme rare, une ambiance quasi-théâtrale.

 

rome-2-025.JPG

 

  Le Largo Argentina . Cette aire sacrée abrite quatre temples qui sont datés du IVème jusqu'au Ier siècle avant J.-C. (cette place permet de mesurer la différence entre le niveau du sol antique et celui de la ville actuelle, huit mètres et plus de 2000 ans les séparent). 

Localisée sur le champ de Mars et non loin du théâtre de Pompée, la curie du même nom constitue rien moins que l'endroit où Jules César fut assassiné en -44 (ce bâtiment dont il ne reste que la base se trouve, sur la photographie ci-dessus, juste devant les colonnes du temple circulaire).

 

rome-2-027.JPG

 

Sur la maquette, on peut voir l'aire sacrée (dans le cercle) et l'imposant théâtre de Pompée (à droite de cette image).theatre-de-pompee-copie-1.jpg

 

 

Le Panthéon.

 

rome-2-028.JPG

 

À l’origine, le Panthéon constitue un temple dédié à toutes les divinités de l'Antiquité romaine puis ce lieu de culte devient une église au VIIème siècle.

 Aujourd'hui, ce bâtiment monumental s'avère quasiment inchangé depuis sa reconstruction au IIème siècle.

Un endroit aujourd'hui incontournable et impressionnant.

 

rome-2-029.JPG

 

rome-2-033.JPG 

rome-2-050.JPG

 

rome 2 048

 

rome-2-066.JPG

 

Nous terminons la journée au Palazzo del Freddo, un paradis pour les gourmands dépendants... Dans le pays de Dante, l'Enfer n'est peut-être pas très loin...

A l'entrée se trouve une revue de presse élogieuse pour la maison reconnue internationalement apparemment... Malheureusement, un article de l'époque montre que le propriétaire des lieux, durant les années Trente, a préparé en grande pompe une glace pour Benito et Adolf...

Bref, le goût de reviens-y est devenu instantanément très fade.

On cherche à se rassurer, on se dit que la Terrreur qui régnait alors explique cette absence familiale de résistance. Dans le cas contraire, on espére que les enfants de ce glacier sont peut-être moins cons ou plus courageux et valeureux que l'ancêtre? (en attendant, il ne s'agit pas de retirer cet article de presse qui retrace l'événement mais lui donner un sens moins glorieux éviterait, pour le client, ce retour en bouche légèrement gerbant, pour tout vous dire).


 

000          00                 000                     000                              000

 

Rome, un vendredi (6/7)

 

 

000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good !


Repost 0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 09:42

Rome. Février 2012.

 

Le forum, le temple de Castor et Pollux, les ruines du Palatin, le Colisée, le Vatican, la chapelle Sixtine et les chambres de Raphaël, les ruelles du Trastevere, la piazza di Spagna, etc.

 

"Une vie ne suffirait pas à tout y voir" mais nous espérons y retourner le plus vite possible (après avoir visité Lisbonne, Séville, Rio de Janeiro, Bamako, Moscou, Johannesburg, Jérusalem, Djakarta, etc.).


 

000          00                 000                     000                              000


Rome, un dimanche (1/7)

 

Rome, un lundi (2/7)

 

Rome, un mardi (3/7)

 

 

000          00                 000                     000                              000

 

 

Rome. Un mercredi.

 

 

   
La Dolce Vita, scène de la Fontaine de Trevi, 1960.

 

 

 

Aujourd'hui, nous irons à la Villa Borghèse. Après avoir vu les Forums antiques et le Vatican, nous pourrons le reste de notre séjour déambuler dans la ville sans se soucier d'un programme. Rome offre ce luxe de pouvoir se visiter sans élaborer un emploi du temps précis et contraignant. Il suffit de se laisser porter et regarder pratiquement au hasard pour voir des choses ou autres trésors introuvables ailleurs...

 

Sur le chemin de la Villa Borghèse se trouve la Via Veneto rendu célèbre notamment par La Dolce Vita, le film de Frederico Felini. Cette palme d'or de l'année 1960 nous permet de garder à l'esprit les moments de la veille (la scène du Vatican et de la Fontaine de Trevi).

 

Rome 2012 225

 

La Villa Borghèse. Cette visite se limite à deux heures, autant dire deux secondes si l'on se réfère à tout ce qui peut y être apprécié. Les photographies étant interdites, le site du musée doit être génial pour permettre de garder des souvenirs émus?

http://www.galleriaborghese.it/borghese/en/edefault.htm


 

Rome-2012-226.JPG

 

 

Deux tableaux se détachent dans ce musée qui possède des salles subliment décorées :

 

http://www.galleriaborghese.it/borghese/en/eamor.htm

 

http://www.galleriaborghese.it/borghese/en/evencra.htm

 

 

 

Après avoir traversé le parc, nous arrivons au-dessus de la piazza del Popolo.

Rome-2012-229.JPG

 

Rome-2012-231.JPG

 

 

Les ruelles avoisinantes se révèlentes entraînantes

Rome-2012-232.JPG

et nous guident vers la piazza di Spagna

 

Rome-2012-235.JPG

 

Après un intermède sympathique (nous sommes allés voir "la seule librairie spécialisée dans la bande dessinée française qui se trouve dans un pays non-francophone" dixit l'aventurier marchand), nous sommes retournés sur la piazza del Popolo pour profiter du soleil et des BD glanées chez ce commerçant d'Art, véritable personnage haut en couleurs qui, pourrait-on le croire,  fait des bulles quand il parle.

 

 

 

Ce qui suit est un bon moment parmi les souvenirs marquants... Ici point de luxe, que du calme et de la volupté...

 

Rome-2012-245.JPG

 

Rome-2012-247.JPG

 

Rome-2012-248.JPG

 

Un peu plus tard...

 

Rome-2012-256.JPG

 

Rome-2012-257.JPG

 

Rome-2012-255.JPG

 

Rome-2012-260.JPG

 

Rome-2012-263.JPG

 

Rome 2012 262

Rome-2012-277.JPG

 

 

L'heure est venue, très discrètement, de regagner nos pénates, tranquillement, en longeant le Tibre.

Rome-2012-288.JPG

 

 

000          00                 000                     000                              000

 

Rome, un jeudi (5/7)

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good !

Repost 0
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 19:36

Rome. Février 2012.

 

Le forum, le temple de Castor et Pollux, les ruines du Palatin, le Colisée, le Vatican, la chapelle Sixtine et les chambres de Raphaël, les ruelles du Trastevere, la piazza di Spagna, etc.

 

"Une vie ne suffirait pas à tout y voir" mais nous espérons y retourner le plus vite possible (après avoir visité Lisbonne, Séville, Rio de Janeiro, Bamako, Moscou, Johannesburg, Jérusalem, Djakarta, etc.).


 

00000                    000000                          000000000

 

Rome, un dimanche (1/7)

 

Rome, un lundi (2/7)


 

000                           00                    000       000                          00000           0000

 

Rome. Un mardi.

 

Une journée au Vatican. Ambiance Habemus papam : doit-on fuir ou se précipiter pour admirer les merveilles du musée (Chapelle Sixtine, l'école d'Athènes, art moderne, etc.)?

La réponse étant dans la question, nous sommes arrivés en avance en ayant à l'esprit que nous ne serons pas les seuls à vouloir profiter du talent de Michel-Ange ou de Raphaël.

 

Le Cortille della Pigna,

Rome 2012 117

 

la Basilique Saint-Pierre en arrière-plan,

Rome 2012 121

 

  nous venons de traverser plusieurs galeries, on ne sait plus trop où donner de la tête, quand survient celle des cartes géographiques.

Rome-2012-126.JPG

 

  Cette carte nous rappelle des endroits magiques...

qui font tourner les têtes

Rome 2012 127

 

  ... Venise constitue un autre endroit merveilleux qui présente l'avantage d'être représenté à l'endroit

Rome-2012-138.JPG

 

 

Le Guide du Routard conseille de se rendre directement dans la Chapelle Sixtine, nous avons entendu ce conseil et avons pu sereinement profiter de ce chef d'oeuvre. Un moment génial!

 

http://www.vatican.visite virtuelle de la Chapelle Sixtine

 

 

La balade continue. Nous avons désormais le temps et nous le prenons pour pleinement contempler les chambres de Raphaël et ses perspectives.

 

Rome-2012-146.JPG

L'Ecole d'Athènes. Platon et Aristote. 

Rome-2012-147.JPG

Platon montre le ciel et le monde des idées tandis qu'Aristote désigne la terre et le monde sensible. Un autre instant de génie!

 

 

 

 

http://mv.vatican.va/5_FR/pages/MV_Home.html

 

 

Le musée abrite également une magnifique collection d’art moderne et contemporain. Otto Dix, Chagall, Dali, Picasso, notamment, y figurent.

On trouve aussi une salle dédiée à Matisse, elle regroupe des travaux préparatoires pour la chapelle du Rosaire à Vence.

 

Rome 2012 152

Vierge à l'enfant, de Matisse (étude pour l'Eglise de Vence).

 

Rome-2012-154.JPG

Dessin des vitraux de l'église de Vence par Matisse.

 

 

Rome-2012-166.JPG

Le musée du Vatican se révèle immense. On peut même y appréhender l'évolution des modes de transport de la Papauté.

Rome-2012-169.JPG

 

 

A défaut d'avoir pu repartir en carosse ou en papamobile, nous nous sommes rendus à pied à la Basilique...

Rome-2012-172.JPG

 

Rome-2012-174.JPG

 

Rome-2012-178.JPG

 

Rome-2012-183.JPG

Le baldaquin du Bernin et sa hauteur (29 mètres)

 

Rome-2012-181.JPG

 

et là-bas, nous avons pu voir Saint-Pierre.

 

Rome-2012-189.JPG"La garde suisse pontificale" en action. Créée en 1506, cette armée est dite la plus petite au monde (elle combat dans cette catégorie avec l'armée monégasque). Ils ont eux-aussi tenu un rôle dans le film Habemus papam. La tenue dessinée par Michel-Ange reste d'actualité.

 

Rome-2012-198.JPG

La place Saint-Pierre conçu par Le Bernin

 

 La Basilique Saint-Pierre de Rome est construite à l'emplacement de celle de Constantin. Plusieurs architectes se sont succédés (notamment Michel-Ange et Le Bernin) durant sa construction qui s'est étalée de 1506 à 1626.

 

Rome-2012-202.JPG

 

Rome-2012-212.JPG

 

Rome-2012-216.JPG

 

Rome-2012-217.JPG

 

Nous avons poursuivi notre balade le long du Tibre (en passant devant le Castel del Angelo) puis dans les rues autour de la Piazza Navona. Tout en déambulant et en perdant toute notion du temps, nous avons traversé le théâtre Quirinal et sommes passés à côté de la Fontaine de Trevi. Une pièce fut lancée car, il faut bien l'avouer, même si nous venons seulement d'arriver, nous espérons bien revenir ici le plus souvent possible.


En attendant, l'heure était venue de dîner dans un p'tit resto de "notre" quartier, pas loin de la Porta Maggiore.


0000                    000000                          000000000

 

 

Rome (4/7)

 

Rome, un jeudi (5/7)


0000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good !

Repost 0
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 17:26

Rome. Février 2012.

 

Le forum, le temple de Castor et Pollux, les ruines du Palatin, le Colisée, le Vatican, la chapelle Sixtine et les chambres de Raphaël, les ruelles du Trastevere, la piazza di Spagna, etc.

 

"Une vie ne suffirait pas à tout y voir" mais nous espérons y retourner le plus vite possible (après avoir visité Lisbonne, Séville, Rio de Janeiro, Bamako, Moscou, Johannesburg, Jérusalem, Djakarta, etc.).


 

0000                    000000                          000000000

 

Rome, un dimanche (1/7)

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

Rome. Un lundi.

 

Rome 2012 039

Ciel bleu romain, vue de la chambre de l'hôtel.

 

 

 

Le Colisée.  

Après une petite marche, on se retrouve au pied de ce Colosse. 


Rome-2012-044.JPG

 

Construit à la fin du Ier siècle, cet amphithéâtre pouvait accueillir au moins 50000 spectateurs.

Rome-2012-046.JPG

Les Romains venaient y assister à de nombreux spectacles, les plus connus étant les combats de gladiateurs. Les jeux, financés par des magistrats, demeuraient d'un accès gratuit.

Rome-2012-051.JPG

 

Rome 2012 056

Au Ier siècle, une voile pouvait être tendue et servait de toit pour se protéger de la pluie et du soleil.

Rome-2012-058.JPG

  1004288-Rome_le_Colisee.jpg

Reconstitution du Colisée, Larousse

http://www.larousse.fr/encyclopedie/image/Rome/leColisée

 

 

 

Les Forums impériaux

 L'objectif de la journée est de sillonner en long, en large et en travers les forums. Après le Colisée qui se trouve sur notre chemin, nous commencerons par le forum républicain, le plus ancien, puis nous irons vers les forums de César, Auguste et Trajan (en passant par le Capitole).

En fin de journée, pour mieux en profiter, on fera le chemin en sens inverse pour monter sur le Palatin.

 

 

Le vieux forum républicain,

Rome 2012 068

les restes du temple de Castor et Pollux,

Rome-2012-078.JPG

 

la Cloaca maxima, 

Rome-2012-073.JPG

 

ainsi que la Via Sacra.

Rome-2012-079.JPG

 

 

Vidéo, forum romain et reconstitution, 9 ', Patedelo, Youtube

 

 

 

 

 

Rome-2012-085.JPG

le Forum de César

Rome-2012-086.JPG

 

 

  Vue panoramique du forum d'Auguste

  http://www.alain-collet.com/Italie/Panoramas/Auguste.html

 

 

 

Rome-2012-081.JPG

Le forum de Trajan et sa colonne

Rome-2012-082.JPG

 

 

Le Palatin. Nous voici sur la colline la plus connue de Rome, celle sur laquelle Romulus vit les douze vautours. Entre le mythe et l'histoire, notre visite nous a conduit dans le petit musée Palatino (voir la maquette des premières cabanes du Palatin) puis autour du Stade de Domitien (un hippodrome de 160 mètres de long).

 

Rome-2012-087.JPG

Un olivier du Palatin, sous le soleil exactement 

 

 

Rome-2012-088.JPG

  Maquette de l'habitat primitif, Musée du Palatino

 

 

Rome-2012-090.JPG

  le stade de Domitien sur le Palatin

Rome-2012-091.JPG

 

Rome-2012-096.JPG

 

Rome-2012-092.JPG

  la Domus Augustana (on voit un des deux bassins de cette demeure privée des Empereurs)

 

 

 

La Piazza Venezia et le monument dédié à Victor Emmanuel II. 

Rome-2012-080.JPG

 

 

Le Capitole. Une des collines mythique. Centre de la vie religieuse.  

Rome 2012 107

  L'Escalier de Michel-Ange et en arrière-plan la mairie de Rome.

Rome-2012-108.JPG

 

 

Le monument à Victor Emmanuel II et la Basilique Santa Maria d'Aracoeli.

Rome-2012-109.JPG

  Nous avons beaucoup aimé cette place Aracoeli...

Rome-2012-112.JPG

 

 

 

Rome-2012-113.JPG

  La Piazza Venezia et la colonne de Trajan (ci-dessous en arrière-plan)

Rome-2012-115.JPG

 

0000                    000000                          000000000

 

Rome, un mardi (3/7)

 

Rome, un mercredi (4/7)

 

Rome, un jeudi (5/7)

 

  00000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good !

 

Repost 0
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 17:24

Rome. Février 2012.

 

Roissy. Décollage réussi, vol vers un ailleurs. Direction l'Antiquité, la Renaissance mais aussi la Rome d'aujourd'hui. 

 

Sur le chemin, en 2012 aérien, une chanson s'est glissée dans nos esprits avides de voyage.

 

 

 

 

Rome 2012 003

La tête dans les nuages. Soleil levant. Vers 7 heures du matin.

 

Rome 2012 007

Vue sur les Alpes.

"Voyage, voyage.

Vol dans les hauteurs"

 

Rome-2012-011.JPG

Campagne romaine.

  "De nuages en marécages
De vent d'Espagne en pluie d'Equateur"


A l'arrivée, on se retrouve à Termini (on repense à la chanson "Voyage et jamais ne reviens" et on se dit qu'il est, quand même, un peu trop tôt pour savoir si nous pourrions vivre ici tout le reste de nos vies).

 

En attendant, l'endroit se montre accueillant. Avant de pouvoir se rendre à l'hôtel, les thermes de Dioclétien sont là, pas loin et se laissent visiter.

 

Pouvant accueillir 3000 personnes, construits en huit ans, à partir de la fin du IIIème siècle, et occupant 13 hectares, les thermes de Dioclétien marquent à l'époque les esprits en raison de son gigantisme et son luxe.

 

thermes-de-diocletien.jpg

Maquette des thermes de Dioclétien http://jdalbera.free.fr/thermes

 

Aujourd'hui, les thermes abritent un musée de l'épigraphie. Notre visite commence dans le cloître Michel-Ange qui regorge de sculptures et inscriptions en tout genre...

Rome 2012 017

 

Rome 2012 019

 

Rome-2012-021.JPG

 

Rome 2012 016

 

Rome 2012 020

 

Rome 2012 022

 

Notre première balade se poursuit à l'intérieur. Les salles sont lumineuses tout comme les explications concernant les différentes fonctions de ces inscriptions antiques.

 

Rome 2012 024

 

Pour conclure cette visite, nous passons dans des salles qui témoignent de l'aspect monumental des thermes antiques.

Rome 2012 027

 

Rome-2012-025.JPG

 

 

 

Rome 2012 026

  Suite à des fouilles archéologiques, des urnes funéraires ont été retrouvées et placées dans cette salle des thermes.

 

 

Rome 2012 028

 

 

 

Après une bonne sieste, nous marchons dans le quartier de notre hôtel (Le Best Roma, accueil pro et parfait). Nous ne tardons pas à voir le Colisée... Le doute devient impossible, nous sommes bien à Rome...

 

Rome-2012-034.JPG

 

Rome 2012 035 Le Colisée et l'Arc de Constantin

Rome 2012 036

 

on pourrait même dire génialement bien...

 

 

00000                    000000                          000000000

 

Rome, un lundi (2/7)  

 

Rome, un mardi (3/7)

 

Rome, un mercredi (4/7)

 

Rome, un jeudi (5/7)

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good !

Repost 0
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 09:41

P1210418

Sur la route, entre l'Ostricone et le festival de l'Aria à Pioggiola

 

   La Corse se révèle être une magnifique terre de rencontres et de cultures. On peut y prendre un bain de foule et bronzer à "Porto-Vec" ou s'isoler et s'imprégner de l'esprit théâtral en plein mois d'Août en Castagniccia.

 

 

P1210545.JPG

Lysistrata d'après Aristophane, Festival de l'Aria, 2010


   Le festival de théâtre de Robin Renucci (l'ARIA et sa forge "A Stazzona" en bois), celui du film de Lama (avec ses salles en plein air que les maisons du village enserrent) ou encore les soirées itinérantes organisées par la cinémathèque de Corse prouvent l'existence d'une vie culturelle active et de la possible rencontre insulaire.

   La cinémathèque regorge de pépites comme ce film sur la vie de Romanetti, un bandit d'honneur maquisard et prospère, dans lequel apparaît Abel Gance et des gens à l'époque célèbre. On voit cette équipée, dont fait également partie le futur Préfet Chappe, traverser le maquis afin d'effectuer une visite surréaliste auprès du bandit qui avait, avant tout le monde, compris la nécessité de "communiquer" par image interposée. 

 

 

http://www.ariacorse.org/

 

http://www.festilama.org/

 

http://www.casadilume.com/

 

P1210815.JPG

TF1 à Renno en août 2010 lors de la projection du film sur Romanetti

 

 

 

 

 

 

  Dans les villages, les rencontres qui se révèlent multiples se font rarement au hasard. La place du quartier, le café, la rivière et plus aléatoirement la plage en constituent le théâtre où l'improvisation prend peu de place. La culture populaire, avec les chants, les contes ou encore les fêtes, semble se perpétuer loin des codes bourgeois dominants devenus la norme de l'individu érudit.

   Côté histoires à raconter, celle de ce corse né à Marseille "rentré au pays" à la fin des années 60 pour y mener à bien une Révolution dans la manière de vivre reste passionnante : "si c'était à refaire, je recommencerais exactement de la même manière, l'insouciance en moins" dit-il aujourd'hui.

   Autre anecdote révélatrice d'une culture ancrée, celle de ces villages, nichés dans la montagne et la vallée des Deux-Sorru, où les réussites sociales se révèlent impressionnantes. A plusieurs reprises, la presse, pas seulement locale, s'est fendue d'articles évoquant cet endroit  dont sont originaires la première femme de l'actuel Président de la République, Xavier Musca mais aussi des proches de François Mitterrand, des Universitaires, un footballeur, etc.).

 

 


    A part ça, les clichés?


 
   Quand je me rends en Bretagne, dans le pays gallo, on me demande comment je fais pour vivre "là-haut", dans cette région des cinglés du travail, où la vie rimerait avec violence et indifférence.
    Quand je remonte vers la capitale (avant de redescendre en banlieue) et que je parle avec des Parisiens (ceux du "bourg"), quand on leur évoque une certaine qualité de vie en Bretagne ou en Corse, ils répondent, sourire en coin et parfois avec un brin de suffisance : "c'est bien l'été mais la vie là-bas reste difficile" (on doit alors comprendre que la culture y serait en berne, "la FNAC la plus proche est trop éloignée", que "le climat s'avère rude", etc.).  

 

   Bécassine, Colomba, mêmes combats ... hérités du Moyen Age (les Historiens travaillent beaucoup sur ces discours venus de loin et qui se maintiennent dans les esprits). Le film sur les Cht'tis, son adaptation un peu partout y compris aux Etats-Unis, montrent que des clichés identiques se perpétuent en Italie, en Angleterre, en Belgique, etc. et leur acidité s'aiguise lors des crises économiques.

 

   Ces derniers week-ends, en plein cœur de la banlieue, nous avons pu voir une série passionnante de spectacles (Confidences à Allah, Traîne pas trop sous la pluie, Memories from the missing room, Yom and The Wonder Rabbis, Le roman théâtral, etc.). Quand on évoque ce sujet de la culture, les collègues ou amis du centre de Paris s'exclament : "on voit de belles choses en banlieue, c'est loin mais on y voit quand même de belles choses". C'est loin de Paris et des musées? C'est loin de l'endroit où les choses se passent? C'est loin de l'endroit où les choses se passaient jadis ?

   La Corse est loin de Paris mais les clichés commencent bien avant. La France serait macrocéphalique (et pas seulement du point de vue économique) si on écoute les gens qui vivent au centre.

 

    Tout le monde (à défaut Toute la France) adore Paris car on aime les musées et les ville-musées, on aime Paris car on adore la ville lumière et le début du ... XXème siècle, Picasso, Degas et tout ça !!! On adore Paris car on aime les clichés !!!

 

   On trouve de plus en plus d'amoureux de la Corse et c'est tant mieux car le XXIème siècle aura besoin de tous ces endroits qui luttent pour rendre la mondialisation plus cohérente, pour atténuer l'aspect utopique du développement durable et faciliter les rencontres.

 

    La diaspora corse (de Marseille jusqu'à Paoli City) et les festivals insulaires montrent que ces cultures recherchent l'Autre. La beauté incroyable et la préservation des paysages, le patrimoine et le mélange des cultures (regardez un annuaire corse des "PTT" et vous verrez qu'une partie importante de la population ne possède pas d'origine insulaire, ce que confirme les statistiques de l'INSEE) confèrent à la Corse une qualité de vie extraordinaire ... et pas seulement l'été.

 

    La Corse, avec son histoire et ses ressources, représente donc un formidable territoire d'avenir.

 

Corse 2009 2 038

Une balade vers Carghèse

 

 

 

   Vive les clichés, ça fait des choses à raconter !

Corse-2009-2-090.JPG

Le pont d'Ota

 

 

http://1492.over-blog.com/photo-1916778-arrivee-Bastia_JPG.html#start

 

 

  000000                    000000                          00000000

 

 

  Life's too good !   

 

 

 

Repost 0
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 11:41

 

"Non loin du Paradis" (1) ou de Rennes à San Sebastian en passant par le Portugal

 

"Non loin du Paradis" (2) ou on devrait toujours vivre comme ça !

 

"Non loin du paradis" (3) : de l'Aragon à la Castille-et-Léon

 

Non loin du Paradis (4) : Salamanque et Ciudad de Rodrigo

 

"Non loin du Paradis" (5) ou Guimaraes au Portugal

 

"Non loin du Paradis" (6) ou Santiago-de-Compostella

 

1111111111111111111111

 

1111111111111111

 

111111111111111111111111111111111111111111111

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

11ème étape : les côtes espagnoles

 

    Voilà bien longtemps maintenant que nous voulions nous rendre le long de ces côtes asturiennes et cantabriques et nous ne sommes pas déçus.

 

Cudilleros

ETE 2011 (728)

 

ETE-2011--734-.JPG

 

 

ETE-2011--738-.JPG

 

 

Nous posons délicatement notre toile, elle s'ouvre puis nous nous tournons vers cette plage de Comillas. Aujourd'hui, pas de piscine mais un bain de mer.

ETE-2011--742-.JPG

ETE-2011--744----Copie.JPG

 

 

"Excursion" à Santillana-del-Mar

ETE-2011--747----Copie.JPG

ETE-2011--748----Copie.JPG 

ETE-2011--753-.JPG

 

ETE-2011--755----Copie.JPG

 

En route vers Leiketio.

ETE-2011--757----Copie.JPG

 

Nous essuyons un refus dans un camping (le seul du séjour) qui possédait pourtant cette vue imprenable sur la plage de Leiketio.

ETE-2011--759-.JPG

 

  A Leiketio, nous nous installons dans le camping Endai (à nouveau vue sur la mer).

ETE-2011--764-.JPG

ETE-2011--766-.JPG

ETE-2011--767-.JPG

 

Nous sommes dans le Pays basque et pas ailleurs.

ETE-2011--769----Copie.JPG

ETE-2011--770----Copie.JPG

 

ETE-2011--777-.JPG

 

 

   Nous prolongeons notre séjour dans la région afin notamment de passer du temps à Guernica. Une fresque rappelle la toile de Picasso qui se trouve non loin de l'arbre.

ETE-2011--784----Copie.JPG

ETE-2011--785-.JPG

 

ETE-2011--790-.JPG

 

   Cette colline abrite une grotte préhistorique (patrimoine UNESCO). Les peintures rupestres sont désormais protégées et la visite se limite à l'entrée et les fouilles archéologiques. Néanmoins, la guide est excellente et nous a permis d'apprendre plein de choses sur ces hommes.

ETE-2011--792-.JPG

 

 

Bilbao

ETE-2011--812-.JPG

ETE-2011--811----Copie.JPG

 

lien avec le musée Guggenheim de Bilbao

 

lien avec une visite virtuelle du musée

 

Après le musée guggenheim, nous poursuivons notre marathon culturel au musée des beaux-arts

 

lien avec le musée des beaux-arts de Bilbao (art médiéval, Renaissance, Magritte, Picasso, Tapiès, etc.)

 

 

Nous terminons la journée en flanant dans cette ville plus jolie que les dires.

ETE-2011--815-.JPG

 

ETE 2011 (819)

 

ETE-2011--825-.JPG

 

Nous quittons le lendemain matin le camping Endai et sa vue sympathique

ETE-2011--830-.JPG

 

 

12ème étape : San Sebastian - la Bretagne

 

La fin des vacances approche mais on décide de rentrer par étape. Premier arrêt à San Sebastian, le temps de déguster de délicieux pinxtos.

ETE-2011--834----Copie.JPG

 

On a beau vouloir prolonger ce sentiment d'être en vacances, il faut bien finir par rentrer. Au moment de prendre la direction "Paris et sa région", nous bifurquons vers la Bretagne afin de boucler la boucle.

Nous passerons deux jours au camping des Sables blancs sur la presqu'île de Quiberon.

Au programme, soleil et baignades.

ETE-2011--836----Copie.JPG

 

ETE-2011--839----Copie.JPG

 

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good !

Repost 0
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 10:00

"Non loin du Paradis" (1) ou de Rennes à San Sebastian en passant par le Portugal

 

"Non loin du Paradis" (2) ou on devrait toujours vivre comme ça !

 

"Non loin du paradis" (3) : de l'Aragon à la Castille-et-Léon

 

Non loin du Paradis (4) : Salamanque et Ciudad de Rodrigo

 

"Non loin du Paradis" (5) ou Guimaraes au Portugal

 

"Non loin du Paradis" (6) ou Santiago-de-Compostella 

 

"Non loin du Paradis" (7/7) ou l'Atlantique des Asturies jusqu'en Bretagne

 

1111111111111111111111

 

1111111111111111

 

111111111111111111111111111111111111111111111

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

11ème étape : Santiago-de-Compostella.

 

   A la fin des années 60, le pélerinage tombe en désuétude, le chemin n'est plus trop entretenu tout comme les gîtes d'étape. La ville perd son côté international.

   A partir des années 90, les pélerins affluent, la religion mais aussi les randonnées (culturelles et sportives) redorent le lustre de Compostelle (champs des étoiles ? ).

   Durant le Moyen Age, les pélerinages sont nombreux mais celui de Compostelle est le plus prestigieux. Tous les guides touristiques, même le Lonely Planet, parlent de Saint-Jacques et de ses miracles.

 

Le pélerinage et les voyage ont en commun de vouloir rapprocher chacun de la félicité et donc du paradis (dont l'étymologie au choix renvoie à un jardin de la génèse ou d'agrément).

 

La Cathédrale vu du Parador (complet en ce dimanche estival)

ETE-2011--713-.JPG

 

ETE-2011--714-.JPG

 

ETE-2011--719-.JPG

 

ETE-2011--723-.JPG

 

ETE-2011--724-.JPG

 

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good !

Repost 0

1492 Et Sa Présentation

  • : 1492blog
  • 1492blog
  • : Passionné par l'Histoire et la Géographie, tout m'intéresse car ce n'est pas le temps qui passe, c'est nous qui passons.
  • Contact

Rechercher

Les Archives Ultra-Locales

Boîtes Pour Ranger Les Articles