Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 janvier 2015 5 02 /01 /janvier /2015 21:46
Rouge ou mort, la biographie de Bill Shankly par David Peace

   Bill Shankly en 1973, Museum of Liverpool

 

 

 

Liverpool.  Année zéro. Celle ou Bill débarque. Mais pas n'importe quel Bill, on raconte ici l'épopée, l'Odyssée de Bill Shankly. Le magicien, le meneur d'hommes, le héros.

David Peace se charge de narrer, à travers l'existence de Bill, les exploits des Reds et l'émergence d'Anfield en tant que lieu sacré. Le football et la religion se confondent sous la plume de cet écrivain anglais inspiré par James Ellroy. Nous sommes face à un récidiviste: son livre 44 jours racontait déjà l'histoire d'un manager célèbre, Brian Clough. Les passionnés du ballon rond s'y retrouveront à coup sûr.

 

   L'Histoire. L'année 1959. Celle où donc Bill débarque dans le Merseyside. Everton, les Blues, Goodison Park. Liverpool FC, les Reds, Anfield, alors un champ de patates qui accueille des matchs de deuxième division. Bill arrive. Bill change tout. Bill y tient. Bill forme des jeunes. Respire le football. Le succès n'est pas immédiat. Les victoires finissent par entraîner la remontée en Première League.

Des anedoctes? Le maillot rouge, le Kop, la chanson You'll never walk alone, les relations avec Matt Busby, les derbys, Wembley,  le recrutement de Ray Clemence, de Kevin Keegan puis la démission de Bill, puis la première victoire en coupe des Champions, l'histoire en marche.

Rouge ou mort, la fin du livre, on la connaît depuis le début mais elle nous livre les plus belles pages. Par exemple, la rencontre de Bill Shankly avec Harold Wilson, le premier ministre travailliste. L'occasion de rappeler les origines modestes de Bill, les opinions de Bill, le sens du partage de ce "saint" homme (selon les mots de David Peace).

 

   Bref, on dit de David Peace que ses romans sont comme des combats de boxe. En 800 pages, autant de rounds, autant de mots, autant de combats pacifiques. Bill en ressort dépeint comme un travailleur, un cogneur bienveillant et un citoyen engagé. David Peace boxe dans la catégorie poids plume mais les coups envoyés sont d'une vigueur qui donne l'énergie de militer mais aussi de lire 44 jours. Brian Clough. Leeds United. Les amateurs de football, ceux qui jouent aujourd'hui en vétéran, se rappelleront leur enfance, celle où il jouait sur un Anfield recomposé. Le genre de terrain où chacun s'imaginait en Ray Clemence, en Kevin Keegan, en Kenny Dalglish ou encore en Ian Rush. Les autres pourront toujours réfléchir à l'évolution politique du Royaume-Uni depuis la fin des années cinquante... 800 pages reçues à coup sûr en pleine face. 

Repost 0
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 10:11
Repost 0
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 22:40

Platini ou Zidane? Peut-être une question de génération.

Le second est l'objet d'un film, sélectionné au Festival de Cannes et classé "Art contemporain". Toutes les caméras y sont fixées vers Zizou, ZZ, Zinédine, etc.

Le premier reste une sorte de magicien artiste, ses pieds comme un pinceau dessine un arc de cercle avec un ballon qui finit souvent dans les filets. La toile possède une composition simple : un carré vert, un rectangle blanc et un fond bleu, couleur du ciel. Nul besoin d'être un fin connaisseur pour reconnaître ici le trait presque parfait des coups francs platiniens. Comme des colombes de paix, la trajectoire de ces balles sacralise son créateur.

 

 

Zidane, un portrait du 21ème siècle

 

 

Match décisif pour la qualification à la Coupe du Monde 1982. France - Hollande : 2 - 0. Le lendemain, durant le 13 heures, Mourousi, Denisot et Hidalgo évoquent "(le ballon brossé, lifté qui donne l'impression de sortir mais qui finit par rentrer)".

 

 

L'histoire. L'enfant de Joeuf, d'origine italienne, grandit dans une ambiance footballistique. Très vite, son talent est repéré, ce qui ne l'empêche pas d'être recalé par le centre de formation messin en raison d'une supposée insuffisance respiratoire (on cherche à l'époque des marathoniens pour taper dans la sphère). Sa jeunesse se passera donc en compagnie des Rouyer, Moutier ou Rubio à Nancy. Blessures, rédemption, première sélection en équipe de France, finale de la Coupe de France en 1978. Sur Platini, tout a été dit. De Nancy à Turin, la Juve, en passant par Saint-Etienne, de la coupe du Monde en Argentine à celle du Mexique via l'Espagne, les passes millimétrées, les décalages et les coups de tête (plus rares mais tout autant efficaces) ont souvent atteint leur but. 

 

 

Football greatest Michel Platini, part A, Sky sports 1.

 

 

Bref, Platini transforme le cuir en Ballon d'or avec une facilité et une décontraction déconcertante.

 Platini et la littérature? Outre son côté alchimiste, une phrase retient l'attention "passe moi la balle et je marque", Henri Michel s'exécute, "Platoche" inaugure ainsi sa carrière en équipe de France comme pour mieux planter son décor.

 Dans le domaine architectural, le Parc des Princes, Geoffroy Guichard, le stadio comunale mais aussi "le théâtre Sanchez Pizjuan de Séville"... deviendront tôt ou tard patrimoine UNESCO car Monsieur Platini, maître à jouer, y a un jour exercé son art de la passe, de la déviation et du coup franc.

France - Italie (duel contre Zoff), France - Hollande, France - Portugal, France - Brésil... autant de chefs d'oeuvres footballistiques. E t p u i s  v i n t  l e m a t c h, "l e" match qui aura fait retenir son souffle à la France entière. Le spectateur finira à genoux devant sa télévision. Platini, Giresse, Tigana, Bossis ou encore Battiston resteront comme les hommes ayant joué le match du siècle. 

 

"Bravo et merci" pour reprendre ici les mots de la Une d'un journal sportif le lendemain de France - Hollande.

 

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good !

Repost 0
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 11:40

 

gordon-banks3.jpg


  Mexico. Coupe du Monde 1970. Gordon Banks entre définitivement dans la légende.

 

    Le Roi vient pourtant de l'exécuter, à bout-portant, d'un seul coup de tête surpuissant. Son statut de victime, Monsieur Banks qui ne se laisse pas braquer et dévaliser aussi facilement va le transformer en un éclair de génie pour devenir un héros de la planète football.

   Gordon, l'enfant de Sheffield, se couche mais c'est pour mieux allonger ses bras immenses. Avec sa détente horizontale, ce gardien de but semble en apesanteur, le temps est suspendu et tout un stade a le souffle coupé. Il parvient alors miraculeusement à caresser le cuir, suffisamment pour détourner la balle hors du cadre. Dans les travées et devant les écrans de télé, le monde entier peut à nouveau respirer, les Anglais apparaissent soulagés.

 

   Pendant ce temps là, en vérité une éternité tant Banks semble avoir arrêté les aiguilles d'une montre plus qu'un ballon, Pelé a levé les bras vers le ciel comme l'aurait fait un buteur ou ... un coupable désigné. Il sera condamné pour le reste de sa vie à parler de son casse manqué et de cette arrestation du siècle. Le Roi Pelé prendra sa sentence à coeur, il ira même jusqu'à dire, pour se faire pardonner : "j'ai marqué un but mais Banks l'a arrêté".

 

   Viva Gordon Banks !!! Viva Pelé !!!

 

 

lien avec THE site officiel de Gordon Banks, himself

 

dans lequel la première vidéo concerne son arrêt modestement appelé The World's Greatest Ever Save

 

 

Dans un autre genre, l'arrêt de Higuita, le fantasque colombien, se laisse regarder (au moins plusieurs fois) :

lien avec l'arrêt du scorpion

 

000    00       00000         000000000

Le football est un art (2)

000    00       00000         000000000

 


0000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good ! 

Repost 0
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 09:06

 

le football est un art (1)

 

 

 

peleexulte.jpg

 

 

   Mexico. Coupe du monde 1970. Les plus belles actions ne sont pas toujours victorieuses mais elles demeurent à jamais marquantes.


   Pelé reste au sommet de la hiérarchie dans le panthéon des plus grands footballeurs. Action de génie, son grand pont, en grande pompe, sans même toucher le ballon, se révèle être un geste aussi rare qu'hyper-esthétique. Cette inspiration, aspirant l'excellent gardien uruguyen, échouera à quelques centimètres du but mais elle rentrera en pleine lucarne de la légende (ou du mythe, Pelé doit sûrement être un dieu vivant venu de la planète football).

 

 


00000                    000000                          000000000
00000                    000000                          000000000

0000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good ! 

Repost 0
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 08:52

   Lorsqu'un musée d'Art contemporain achète Zidane, Un portrait du XXIème siècle, quand Nicolas de Staël peint Parc des Princes (les grands joueurs) ou les écrivains s'échinent à représenter Ronaldo, le Brésilien, comme un Bouddha, le football devient un art, officiellement.


   Sur le terrain, une magie quasi hypnotique continue d'opérer.

   Comme dans le reste de la société, les dérives se révèlent multiples et inacceptables : le dopage, le blanchiment d'argent, l'exploitation des enfants ou encore les matchs truqués doivent être combattus avec force.

   Comme dans le reste de la société, les envies de vivre et de créer finissent par l'emporter, nous occultons plus ou moins facilement les dérives. Chacun se voit s'enflammer pour un but, un arrêt de gardien ou un contrôle orienté suivi d'une passe millimétrée et décisive.

 

   Le match, le drame de Séville, le France-RFA de juillet 1982, restera dans les mémoires comme un des matchs du siècle.

 

 

Résumé du match RFA - FRANCE, Séville, 1982

 

 

    Dans de nombreux romans, la demi-finale de Séville est évoquée car elle a tout simplement marqué toutes les générations de l'époque :

 

Lors de la procession, le jour de l’enterrement, mon cœur d’enfant se mit à battre de manière inattendue. Malgré moi, la mise en scène paternelle me faisait revivre les premières parties de cache-cache familiales. Tout en suivant le cortège, j’eus même un sourire tout en discutant avec mon père :

«Je t’ai retrouvé, plus la peine de te cacher », lui dis-je fièrement. Personne ne sortait de la cachette et le jeu allait devenir ennuyeux. Confronté à mon envie vaine de revenir à la réalité, de refouler le côté surréaliste et tellement triste de la situation, je finis par esquisser un rictus tout en abdiquant. Le jeu put ainsi reprendre et je m'y abandonnais : « quelle idée de se cacher, au milieu d’une foule pareille, dans une cabane en bois ?

- Cette cachette est mon cheval de Troie, me souffla-t-il alors que je tendais l’oreille pour mieux l’entendre. Personne d’autre que toi ne m’y trouvera.

- Tu es gentil mais cette histoire, tu me la racontais quand j’étais petit. Tu te crois malin ? La Vie te verra passer, elle te rattrapera et tu te feras sermonner, comme un gamin. Ce n’est pas la première fois que tu nous laisses, tu te rappelles de celle où tu m'avais promis de regarder la demi-finale de Séville et que tu avais été obligé de partir à la fin du temps réglementaire. Ca faisait une demi-heure qu’un touriste s’était arrêté chez nous pour que tu sortes sa voiture du fossé avec ton tracteur.

- oui, je m’en rappelle, tu penses bien. Je lui avais proposé de regarder le match avec nous. Il avait patienté toute la deuxième mi-temps mais si je lui avais dit qu’on attendait la fin des prolongations, il aurait pété un plomb, il détestait le foot.

- houai, tu étais revenu à la fin des penalties. Tu avais manqué les buts de Marius Trésor et d’Alain Giresse. J’étais resté à la longère avec les grands-parents. Simon était là et nous sautions de joie à chaque but, on se précipitait dans la cour pour nous jeter dans les bras de pépé et on demandait à mémé de prier pour que la France gagne. On faisait tellement de bruit que les grands-parents avaient fini par s’exiler sous la grange à une heure où habituellement il dormait depuis longtemps.

- et quand je suis arrivé, tu pleurais avec Simon. Moi aussi, j’étais triste, je venais de rater le match du siècle, la France l’avait perdu et le touriste m’avait à peine dit merci !»

 

A cet instant, un oncle bienveillant qui partageait ma tristesse me tapota dans le dos. Il me ramena à la réalité à laquelle je venais entièrement d'échapper. A présent, la mort subite de mon père me faisait vaciller et mes jambes me portaient difficilement. Je le revoyais très distinctement, sans doute pour la dernière fois et sans savoir pourquoi, l’ongle du pouce dans sa bouche, "son geste enfantin" selon ma mère. Sans que je ne puisse plus rien contrôler, mes larmes ne cessaient plus de couler.


Ce dialogue avec mon père se révélait grotesque. Pourtant, aujourd’hui encore, je parle avec lui. Nous conservons nos désaccords mais je sais qu’il approuve mes choix lorsqu’ils sont conformes à mes convictions.

 

Extrait Joseph Desbois, "Histoire guidée par les souvenirs magiques".

 

 

 

  0000000000000000

le football est un art (1)

00000                    000000                          000000000

Le football est un art (2)

  00000000000000

 


0000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good ! 

 

 

Repost 0
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 21:58

 

(1) Sunday morning, vacances et Tour de France    

 

(2) Tour de France, le podium

 

(3) Le vainqueur du tour de France est ...

 

(4) Flash spécial : Champion des Triplettes déclassé

 

 

 

 

 .   mmmmmmmmmmmmmmmm............................................

 

 


Communiqué de presse


   La direction du Tour de France semble s'acheminer vers un déclassement des deux premiers : Les Triplettes de Belleville et Jacques Tati avec son Jour de fête sont déclarés trop forts et ne peuvent concourir que dans les festivals hors-catégories.

 

   Un internaute nous a soufflé un nom, Le gamin au vélo, qui pourrait bien prendre la première place devant Le vélo de Ghislain Lambert. Cette information doit être prise au conditionnel car de nombreux films doivent être revus.

   La semaine qui arrive, avec les Pyrénées et les traditionnelles étapes de montagne, seront particulièrement décisives. Celui qui arrivera à s'échapper tout en lâchant Poelvoorde prendra une option pour le classement général. Nous vous adressons une liste des films en course pour le maillot jaune.

 

 

liste des films nominés pour remporter ce Tour de France 2011

 

   Et puis, pour la première fois depuis des lustres, peut-être est-ce le cyclisme qui, cette année, va l'emporter?

 

 

AFFAIRE A SUIVRE ...

 

 

  .   mmmmmmmmmmmmmmmm...........................................

 

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good ! 

 


 

Repost 0
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 06:59

(1) Sunday morning, vacances et Tour de France    

 

(2) Tour de France, le podium

 

(3) Le vainqueur du tour de France est ...

 

 

(4) Flash spécial  : Champion des Triplettes déclassé

 

 

 .   mmmmmmmmmmmmmmmm............................................

 

 


Communiqué de presse


   C'est avec tristesse que nous venons d'apprendre que Champion, le héros des Triplettes de Belleville, s'est dopé avec différentes substances illicites (on parle notamment d'une dose d'originalité trop forte retrouvée sur tous les écrans de cinéma du monde).  L'enquête en cours oblige la direction du Tour à prendre des mesures à titre conservatoire. Il ne pouvait en être autrement tant la performance de Champion, sa personnalité et sa verve... tout cela ne pouvait pas être naturel. On ne devient pas un chef d'oeuvre aussi facilement, il faut forcément tricher avec la nature pour arriver à un tel niveau d'esthétisme.

 

    Des suspicions très fortes pèsent également sur le grand vainqueur Jacques Tati. Son François, la fraîcheur de son village à l'ancienne et sa tournée à l'américaine ne peuvent être le fruit uniquement de son imagination. Les médias bien informés nous en diront plus au cours de la journée mais "ici la mélancolie point à l'horizon", la course elle-même est menacée.

 

   Mais comment nous, êtres humains, allons bien pouvoir à présent assouvir notre envie de finir le premier ?

 

 

AFFAIRE A SUIVRE ...

 

 

  .   mmmmmmmmmmmmmmmm...........................................

 

 

 

0000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good !

 


 

Repost 0
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 20:07

article précédent : Tour de France, le podium  

 

 

Lorsque le Tour de France est créé en 1903, Jacques Tati, en âge d'apprendre à pédaler, fête ses quatre ans au Pecq, sa ville natale. Comme tous les Français de sa génération, Tati doit probablement s'intéresser à la grande boucle. Cette course cycliste imprègne la culture populaire mais aussi l'ensemble de la société.

De cette époque surnommée après la Première Guerre mondiale la "Belle", pour des raisons nostalgiques assez évidentes, on peut également retenir, sinon l'invention, le développement du cinéma. Ce dernier devient lui aussi peu à peu populaire. Il contribue par exemple à faire des masses laborieuses, dites dangereuses à l'époque (pour être plus clair, aujourd'hui, on dirait la racaille des banlieues), une classe sociale fière d'elle même. La Belle équipe avec Jean Gabin raconte et fait l'Histoire, le Front populaire est aujourd'hui perçu comme un vaste moment de revendication mais c'est aussi la période durant laquelle l'ouvrier devient fréquentable.

 

jour-de-fete-affiche_69079_9296.jpg

Affiche du film, 1949


Voilà pour le contexte. Pour ce qui est de Jacques Tati, nous parlons d'un réalisateur génial dont les films inspirent de nombreux cinéastes à travers le monde.

 

Bref, Jacques Tati pour Jour de fête monte avec une aisance assez incroyable sur la première marche du podium de ce Tour de France.

Son film qui montre un village en fête, son facteur à l'ancienne imitant le modernisme américain à travers sa burlesque tournée opte dés le début pour un grand braquet, souple et léger. Du premier jusqu'au dernier coup de pédale, nous sommes en présence d'un chef d'œuvre planétaire, montrant que parfois, l'universel peut être capté subrepticement à travers le petit bout de la lorgnette.

   


 site génial et officiel  TATIVILLE

 

sitedel'académiedetoulousesurlesaffichesdufilm

 

 

 

.............................................................................................................

 

Le podium du Tour de France 2011

 

 

 

JACQUES TATI, JOUR DE FRANCE,

 

 

CHAMPION des 

TRIPLETTES DE BELLEVILLE

 

POELVOORDE en tandem

avec Le Vélo de GHISLAIN LAMBERT

 

 

 

Article suivant - Flash spécial : Champion des Triplettes déclassé  

 

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good ! 

 

 


Repost 0
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 06:04

Le 3ème

en tandem

avec Ghislain Lambert

sera Benoît Poelvoorde   


Sur la deuxième marche du podium

sera appelé

un athlète esthète hors-pair

un as de la vie

 

nous appelons ...

Champion

le petit fils de Madame Souza

dans les Triplettes de Belleville, le film d'animation réalisé en 2003

 

  triplettesdebelleville.jpg

 

 

 

 

 

 

  Le vainqueur du tour de France est ...

 

 

000000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good ! 

Repost 0

1492 Et Sa Présentation

  • : 1492blog
  • 1492blog
  • : Passionné par l'Histoire et la Géographie, tout m'intéresse car ce n'est pas le temps qui passe, c'est nous qui passons.
  • Contact

Rechercher

Les Archives Ultra-Locales

Boîtes Pour Ranger Les Articles