Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 15:20

Jean-Paul Kauffmann, "Remonter la Marne" ?... 

 

Jean-Paul Kauffmann? l'ancien journaliste qui habite Corps-Nuds, une charmante bourgade du pays gallo voisine de Nouvoitou, connue pour son église au style néo-byzantin? ... Jean-Paul Kauffmann? l'ancien otage du Liban?

Une chose se révèle certaine, ce journaliste devenu écrivain cherche à nous faire remonter le cours de la Marne. De Charenton-le-Pont jusqu'au plateau de Langres, 525 kilomètres de méandres, de calme en apparence. Il passera dans des lieux qui me sont devenus l'espace d'une décennie familiers. Sur le présentoir de la librairie, ce bouquin avec la photographie de Gérard Rondeau, invite à la lecture, à la découverte mais aussi au(x) voyage(s).

Outre le fait que Jean-Paul Kauffmann fasse partie de toutes les familles françaises, qu'il le veuille ou non, outre le choix de la Marne qui forcément m'attire, l'idée de l'écrivain m'apparaît géniale. Remonter la rivière. Idée enfantine peut-être. Elle donne l'envi d'en savoir plus, d'appréhender l'espace français, son histoire ou encore ses paysages, à travers les déambulations hydriques, qui plus est à contre-courant, loin des sentiers battus. Se rapprocher de l'essentiel. S'en délester également (du moins de l'essentiel au sens contemporain, le tumulte des médias et les informations brûlantes et anxiogènes aussi vite oubliées qu'annoncées, le téléphone portable, etc.).

L'écrivain charge son sac à dos de quelques cartes, cigares, livres et d'une boussole. Il part aussi avec des jumelles qui seront vite exclues de cette liste des choses essentielles. L'objectif reste d'arriver au bout, c'est-à-dire à la source, sans se préoccuper de tout trop planifier, sans réserver. Charenton-le-Pont, Joinville-le-Pont, Champigny, la banlieue qui défile lentement, qui prend fin non loin de Noisiel et Lagny-sur-Marne, Pomponne et Dampmart. La suite se déroule vers Meaux, Vitry-le-François ou encore Saint-Dizier. Entre petits hôtels, chambres d'amis, bonnes ou mauvaises surprises gastronomiques. Entre souvenirs d'écrivains, de gens connus, de Bossuet à Francis Ponge, de l'Antiquité jusqu'à nos jours, nous traversons une France tantôt verte et créatrice, parfois en conflit, tantôt grise et en déprise.

Les bulles du Dom Pérignon forment l'invariant.

La quête religieuse relie aussi dans l'esprit de l'auteur les générations de cette contrée plus oubliée qu'éloignée du centre parisien... Remonter la Marne n'est pas encore le pèlerinage de Compostelle et le tourisme peine à s'y faire une place, la solitude parfois interrompue par les conjurateurs guide donc les pas et surtout les consciences des gens qui ont bien voulu suivre Jean-Paul Kauffman à travers les pages de ce livre.

 

A lire sans modération.

 

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good !

Repost 0
6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 22:48

Le roman d'Olivier Adam, Les lisières, nous conduit vers un ailleurs au cœur de l'autre et de nous-mêmes. Sociologue littéraire ou littéraire sociologue, son œuvre se construit petit à petit aux confins sinueux du monde contemporain et familier pour la majorité. Les périphéries. Ces lieux qui regroupent les masses, qui forment la nasse où la solitude piège les classes en priorité populaires.

L'écriture peut-elle permettre de s'en tirer? Quitte à cultiver le pléonasme, le livre aujourd'hui libère. Permet au fils d'ouvrier de s'affranchir du travail, du trepalium, instrument de torture moderne, invisible et sans cesse plus efficace.

Olivier Adam, né en 1974 dans ces banlieues tentaculaires, est en fuite mais il revient, au gré de ses ouvrages, ausculter et mieux décrypter ces espaces désertés. Aux barrières des lotissements sécurisés, un jour, il a préféré les étendues marines et iodées. Pierre et Jean de Maupassant, c'est son histoire revisitée. Ou vis-versa. Partir. Revenir. Se trouver. Se créer. Partout. Nulle part. Se cacher. Militer. En lieu et place de grève, la plage, de Havre, la cité malouine. En paix. Nager, se laver l'esprit, dans les eaux glacées de la Manche. Chaque jour, se mettre en retrait, en orbite. Ne pas s'enraciner. Observer.

Discrètement, distraitement, s'imprégner, vampiriser, se volatiliser. Ecrire pour extraire la substance essentielle. Se placer en périphérie.

 

Le roman reprend ses thèmes. Nous parle de Sophie qui ne voulait pas s'emprisonner, comme sa mère, dans sa vie conjuguale. Nous évoque la Maladie. Nous conte la famille, les liens qui se nouent, se dénouent. La vie qui passe. Le temps qui nous regarde. Les trames qui se nourrissent des accidents inhérents à l'existence. Les amis qui s'éloignent car ils demeurent. Course poursuite sur un tapis roulant à travers les grandes surfaces. Rester s'abimer dans les banlieues comme si l'avenir s'arrimait dans les esprits tel un point de mire fixe.

 

Les lisières nous incitent à la réflexion. Lire. A défaut d'écrire. Libérer les esprits. S'affranchir de la stagnation. Roman d'une génération. Reflet d'une époque. Eclairant, lumineux. Une révélation.

A lire absolument. Loin des hypermarchés. Puis voir Le Grand Soir. Histoire d'en rire.

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good

Repost 0
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 13:41

Après  Broken Flowers en 2005,

 

Little Miss Sunshine, Indigènes, C.R.A.Z.Y. , Romanzo Criminale en 2006,  


 Persépolis, De l'autre côté, Lust, Caution, 

La graine et le mulet ou encore La visite de la Fanfare en 2007, 

 

Into the Wild , Les citronniers ou There will be blood en 2008, 

 

Tetro, Looking for Eric, Slumdog millionnaire ou Le Ruban blanc en 2009,

 

Dans ses yeux, Gainsbourg, vie héroïque, A serious man 

et Tamara drew en 2010,

 

Le Chat du Rabbin, Le Havre, Habemus Papam et Une séparation en 2011

 

To Rome with Love en 2012

 

 

 

NOUS AVONS PU reVOIR,  l'autre soir,

 

 

En déambulant sur Twitter, on peut parfois se perdre, tomber dans une faille temporelle et se retrouver à la fois groggy et enchanté car les heures passées dans un état second permettent d'apprendre des tas de choses et d'admirer des petits bijoux. Comme ces petits films d'animation vraiment géniaux.

 

 

http://videos.arte.tv/fr/videos/portraits-de-voyages--7329662.html

 

On peut aussi ré-écouter François Morel au cas ou vos obligations vous empêchent de le faire en direct le vendredi matin

 

 

 

A part ça, bon week-end... à Saint-lunaire...

 

 

000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good !

Repost 0
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 12:30

olivier-roellinger.jpg

 

   Son histoire personnelle, sa passion pour les épices et sa manière d'en parler font de sa cuisine un moment de félicité.

 

 

    Ce lien vous conduit vers des recettes extraordinaires : 

 

lien avec les recettes d'Olivier Roellinger

 

    Les recettes du poulet au saté, des coquilles Saint-Jacques aux poireaux et à l'anis étoilé ou du porc à l'épine-vinette se révèlent également exceptionnelles :

Petites recettes - sans prétention - confectionnées par Anick (ex "comptoir" Saint-Malo) avec les conseils et les épices d'Olivier Roellinger. (disponibles dans les entrepôts-épices).

 

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good !

Repost 0
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 10:17

   

Lien avec l'article Good morning england  

 

 

 

Nous venons de retrouver le comte, le célèbre Disc Jockey de Radio rock. Celui qui se fait désormais appellé DJ SKa a fait fortune suite à un très bon mariage. Loin de la Rock'n roll attitude de ses débuts, il nous a reçu sur son yacht ("Le Liberté, j'écris ton nom" sous pavillon d'un pays dont on ne connaissait pas même le nom) avec une déconcertante disponibilité. De son actualité, il semble s'en accomoder et c'est autour d'une bonne tablée (un défilé de très bons vins et mets en tout genre) que nous avons pu converser au gré des flots.       


Après les radios pirates de l'Angleterre puritaine qui détournaient les lois afin de diffuser du Rock n'Roll, les tenants du Flip-hip-Flop (certains hommes politiques actuels et quelques grands chefs d'entreprise) veulent exercer leur liberté sans aucune contrainte. "Je fais ce que je veux quand je veux !" est devenu leur slogan, selon eux, d'une grande modernité. Leur doctrine économique serait la seule garante du progrès social.

 

 

 

"Il (le président d'un petit pays) espère bien lui-aussi pouvoir avoir toutes les femmes, et les plus belles, à ses pieds : le début du partage est à ce prix". 

 

   En partant sur le bateau d'un de ses copains, le Président de la République oligarchique des Voicilegala, pays récemment apparu sur l'échiquier international, a inauguré, dés le début de son mandat, cette "nouvelle politique".

   Il a été élu pour mettre en place "cette philosophie" du chacun pour soi et il ira peut-être au bout de son projet. Il espère bien lui-aussi pouvoir avoir toutes les femmes, et les plus belles, à ses pieds : le début du partage est à ce prix.

 

 

 

"De la haute-mer, chacun pourra vaquer à ses préoccupations : oligarchie, drague, sexe, mensonges et vidéos".


   En réaction, aujourd'hui, DJ SKa a eu l'idée de faire surfer sa politique ultra-Ska-mamienne dans les eaux internationales. Libéré suite à une sombre affaire de moeurs (l'affaire sera bientôt jugée), il a retrouvé son dance floor international. Sa première décision, en accord avec la DJ LKeep et DJ SINcar, est le déménagement de cette discothèque "Tout l'Argent du monde" et de son siège social (Food, Music and Inegality). Le lieu choisi est insolite : un yacht au large des Caïmans. 

  La libération des moeurs, héritage de mai 68, ne doit pas disparaître. Le XXIème siècle sera celui de la séduction jusqu'au-boutiste ou ne sera pas... Il en va de la survie de notre civilisation (s'il fallait enfermer tous les dragueurs lourds de la planète, l'espèce humaine serait appelée à disparaître dés la prochaine génération). De la haute-mer, chacun pourra vaquer à ses préoccupations : oligarchie, drague, sexe, mensonges et vidéos.

   Le bâteau bientôt sera prêt, repeint en rouge, la couleur du socialisme partageur mais surtout des soirées folles et luxueuses... On lui ajoutera une petite tourelle et un grand escalier pour lui donner des airs de château résidentiel.

   Dés leur arrivée à bord du yacht, les clandestins signeront un papier signifiant qu'ici, "point besoin de consentement, tout est permis et de toute façon tout le monde est consentant pour tout".

 

 

    Aux dernières nouvelles, l'AgenceFranceTourismeDemoSx, créée pour l'occasion, affiche des records concernant les réservations. On évoque déjà un futur taux de  remplissage de 99%. Le concept est porteur et c'est toute l'économie qui pourrait être relancée (donc c'est bien).

   La petite call girl des "Bleus", DJ LaBrune (la militante pour l'ouverture des maisons closes) et tous les producteurs de télé-réalité ont spontanément rallié la cause !!!

  

Quel succès !!!

 

 

   A SUIVRE ...

 

bande - annonce

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good ! 


Repost 0
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 16:21

Vacances !


Coluche


musique et Léo Ferré


définitions, écrites et sonores


images,

 


1936

  To ride on a bicycle

 

 

 

 

 

 

 

 

  Les vacances,

être privé de sa raison d'être, ennui profond,

ne pas savoir quoi faire, musarder, déambuler, l'esprit moribond,

de repères manquer, somnolence des sens ?

 

 

 

 

 

des vacances, une image ?

spontanément, la première idée, s'avère sage

dans notre univers commun : 

la plage, la mer, le ciel bleu azuréen


Guichen 140710 129

 

 

1936, les Anciens, très jeunes à l'époque,

sur leur vélo, vers les bords de mer et la rivière, vive le Front populaire

le programme de 3ème, celui de 1ère ...

appréhender une histoire des vacances (et donc du travail) sans équivoque

 

velotandem.jpeg

Les premières vacances... été 1936. (Cliché Roger-Violet)

 

 

L'école est finie

"je veux pas finir ma vie aigri, pilonné par ses aléas"

"travailler c'est trop dur et voler c'est pas beau", mensonge et blah-blah

paroles lues et entendues, chanson d'Abd-al-Malik et Alpha blondy 

 

 

écriture automatique, la liberté

les yeux de l'esprit

les semaines qui arrivent rechargeront les batteries

au programme, repos, plage, blogger comme une nécessité, voyager

 

 

000000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good !


Repost 0
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 15:55

Bretagne-Avril-2011-165.JPG

 

L'île aux moines, avril 2011

 sous un soleil en bronze, 

le paradis terrestre, en rêver, 

peut-être un peu touristique, cette légère touche mystique

mais ce qui est beau mérite d'être partagé,

en boucle comme une belle musique

 

plus qu'un programme,

une jolie promesse,

créatrion d'ivresse,

passion de l'âme


  une génération dorée,

par la consommation supplantée,

y aurait envie d'apprendre le grec, le latin,

d'y lire une ronde - bosse, sans se faire mal, ni le malin

 

 

le rêve de laisser sa place, avec joie

déserter ces files qui donnent sur la caisse

se barrer ailleurs, loin du bitume,

au plus proche des agrumes

se mettre au vert, sans stress

partir avec toi, rien qu'avec toi

   


 

 

 

 

000000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good ! 

 


Repost 0
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 11:41

 

le golfe du Morbihan, l'île de Gavrinis, l'envie de lutter,

même si cela n'a rien à voir, reprendre le bâteau,

la mer / direction Locmariacquer et le bistro

le monde doit changer / sublimer l'envie de militer

 

Bretagne Avril 2011 053

  ciel breton en avril

 

 

la vision d'une Révolution

le temps d'une journée

douce, sans amertume, avec passion

sans trop s'enflammer

 

humer les odeurs

de bonheur

parfum d'une journée de vacances

petite transhumance

 

l'écriture

même impure

automatiquement rend joyeux

symboliquement heureux


cette traversée de l'heure en solitaire

dans les souvenirs récents / Pâques et l'Avent

  précède les retrouvailles avec le monde, la mine en l'air

sans verbe, transporté par "l" et le vent

 

transpiration

respiration

les idées reprennent du courage

aidées par les ailes du désir et de l'outrage

 

rien que pour le plaisir d'écrire

rien que pour le dire

"80 % des richesses au Nord pour 20 % de la population environ /

indignation / tout cela rend nécessaire une petite Révolution"

 

la plume envolée, le temps reprend sa course

dans le ciel se pointe la "Grande Ours"

et demain,

mine de rien ...

 


 

 

000000000000000000000000000

 

 

 

  0000           00             000000000

 

 

  Life's too good !

Repost 0
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 09:45

Les vacances ne sont plus très loin à présent.

 

Alexandrie? Athènes? le cairn de Barnenez? Filitosa? 

Istanbul? Jérusalem? Rome? un jour Tripoli, Tel-Aviv, la bande de Gaza?

 

 

Autant d'endroits qui permettent d'assouvir le besoin de voyager à travers le temps.

 

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good !

 

 

 

 

 

Repost 0
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 19:53

Ecrire un blog en 2011

en se servant de l'année 1492

départ vers la modernité


  la modernité ?  

 

les flibustiers et leur sens du partage ?

le développement du commerce ?

l'amélioration des techniques ?

 

L'Homme placé au centre des préoccupations

le Quattrocento

Léonard de Vinci, Copernic, Galilée

Marguerite de Navarre, Erasmus

 P1210473

 

le bleu

la révolution des sens

prémices du siècle des Lumières

La Chine, l'Afrique, l'empire du Mali, la route de la Soie, les rues de la Soif

 

 

les lieux de sociabilité, l'église et les estaminets

le vin

les entremets

Vatel, Le Notre, Le Vau, etc.

 

  En héritage, le Pacte des Lumières, la séparation des pouvoirs, Paoli

Olympe de Gouges, plus tard Louise Michel et Simone Veil

   

 

La Liberté, le livre pour tous

la quête d'un sens commun

à ce jour en vain

mais l'idée de la persistance doit subsister ... à cette pause de la modernité

   

 

Bretagne Avril 2011 067

  Les quais de Saint-Malo, avril 2011

 

 

000000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good !   


Repost 0

1492 Et Sa Présentation

  • : 1492blog
  • 1492blog
  • : Passionné par l'Histoire et la Géographie, tout m'intéresse car ce n'est pas le temps qui passe, c'est nous qui passons.
  • Contact

Rechercher

Les Archives Ultra-Locales

Boîtes Pour Ranger Les Articles