Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 22:40

Platini ou Zidane? Peut-être une question de génération.

Le second est l'objet d'un film, sélectionné au Festival de Cannes et classé "Art contemporain". Toutes les caméras y sont fixées vers Zizou, ZZ, Zinédine, etc.

Le premier reste une sorte de magicien artiste, ses pieds comme un pinceau dessine un arc de cercle avec un ballon qui finit souvent dans les filets. La toile possède une composition simple : un carré vert, un rectangle blanc et un fond bleu, couleur du ciel. Nul besoin d'être un fin connaisseur pour reconnaître ici le trait presque parfait des coups francs platiniens. Comme des colombes de paix, la trajectoire de ces balles sacralise son créateur.

 

 

Zidane, un portrait du 21ème siècle

 

 

Match décisif pour la qualification à la Coupe du Monde 1982. France - Hollande : 2 - 0. Le lendemain, durant le 13 heures, Mourousi, Denisot et Hidalgo évoquent "(le ballon brossé, lifté qui donne l'impression de sortir mais qui finit par rentrer)".

 

 

L'histoire. L'enfant de Joeuf, d'origine italienne, grandit dans une ambiance footballistique. Très vite, son talent est repéré, ce qui ne l'empêche pas d'être recalé par le centre de formation messin en raison d'une supposée insuffisance respiratoire (on cherche à l'époque des marathoniens pour taper dans la sphère). Sa jeunesse se passera donc en compagnie des Rouyer, Moutier ou Rubio à Nancy. Blessures, rédemption, première sélection en équipe de France, finale de la Coupe de France en 1978. Sur Platini, tout a été dit. De Nancy à Turin, la Juve, en passant par Saint-Etienne, de la coupe du Monde en Argentine à celle du Mexique via l'Espagne, les passes millimétrées, les décalages et les coups de tête (plus rares mais tout autant efficaces) ont souvent atteint leur but. 

 

 

Football greatest Michel Platini, part A, Sky sports 1.

 

 

Bref, Platini transforme le cuir en Ballon d'or avec une facilité et une décontraction déconcertante.

 Platini et la littérature? Outre son côté alchimiste, une phrase retient l'attention "passe moi la balle et je marque", Henri Michel s'exécute, "Platoche" inaugure ainsi sa carrière en équipe de France comme pour mieux planter son décor.

 Dans le domaine architectural, le Parc des Princes, Geoffroy Guichard, le stadio comunale mais aussi "le théâtre Sanchez Pizjuan de Séville"... deviendront tôt ou tard patrimoine UNESCO car Monsieur Platini, maître à jouer, y a un jour exercé son art de la passe, de la déviation et du coup franc.

France - Italie (duel contre Zoff), France - Hollande, France - Portugal, France - Brésil... autant de chefs d'oeuvres footballistiques. E t p u i s  v i n t  l e m a t c h, "l e" match qui aura fait retenir son souffle à la France entière. Le spectateur finira à genoux devant sa télévision. Platini, Giresse, Tigana, Bossis ou encore Battiston resteront comme les hommes ayant joué le match du siècle. 

 

"Bravo et merci" pour reprendre ici les mots de la Une d'un journal sportif le lendemain de France - Hollande.

 

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

 

  00000                    000000                          000000000

 

 

  Life's too good !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

1492 Et Sa Présentation

  • : 1492blog
  • 1492blog
  • : Passionné par l'Histoire et la Géographie, tout m'intéresse car ce n'est pas le temps qui passe, c'est nous qui passons.
  • Contact

Rechercher

Les Archives Ultra-Locales

Boîtes Pour Ranger Les Articles