Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 09:41

P1210418

Sur la route, entre l'Ostricone et le festival de l'Aria à Pioggiola

 

   La Corse se révèle être une magnifique terre de rencontres et de cultures. On peut y prendre un bain de foule et bronzer à "Porto-Vec" ou s'isoler et s'imprégner de l'esprit théâtral en plein mois d'Août en Castagniccia.

 

 

P1210545.JPG

Lysistrata d'après Aristophane, Festival de l'Aria, 2010


   Le festival de théâtre de Robin Renucci (l'ARIA et sa forge "A Stazzona" en bois), celui du film de Lama (avec ses salles en plein air que les maisons du village enserrent) ou encore les soirées itinérantes organisées par la cinémathèque de Corse prouvent l'existence d'une vie culturelle active et de la possible rencontre insulaire.

   La cinémathèque regorge de pépites comme ce film sur la vie de Romanetti, un bandit d'honneur maquisard et prospère, dans lequel apparaît Abel Gance et des gens à l'époque célèbre. On voit cette équipée, dont fait également partie le futur Préfet Chappe, traverser le maquis afin d'effectuer une visite surréaliste auprès du bandit qui avait, avant tout le monde, compris la nécessité de "communiquer" par image interposée. 

 

 

http://www.ariacorse.org/

 

http://www.festilama.org/

 

http://www.casadilume.com/

 

P1210815.JPG

TF1 à Renno en août 2010 lors de la projection du film sur Romanetti

 

 

 

 

 

 

  Dans les villages, les rencontres qui se révèlent multiples se font rarement au hasard. La place du quartier, le café, la rivière et plus aléatoirement la plage en constituent le théâtre où l'improvisation prend peu de place. La culture populaire, avec les chants, les contes ou encore les fêtes, semble se perpétuer loin des codes bourgeois dominants devenus la norme de l'individu érudit.

   Côté histoires à raconter, celle de ce corse né à Marseille "rentré au pays" à la fin des années 60 pour y mener à bien une Révolution dans la manière de vivre reste passionnante : "si c'était à refaire, je recommencerais exactement de la même manière, l'insouciance en moins" dit-il aujourd'hui.

   Autre anecdote révélatrice d'une culture ancrée, celle de ces villages, nichés dans la montagne et la vallée des Deux-Sorru, où les réussites sociales se révèlent impressionnantes. A plusieurs reprises, la presse, pas seulement locale, s'est fendue d'articles évoquant cet endroit  dont sont originaires la première femme de l'actuel Président de la République, Xavier Musca mais aussi des proches de François Mitterrand, des Universitaires, un footballeur, etc.).

 

 


    A part ça, les clichés?


 
   Quand je me rends en Bretagne, dans le pays gallo, on me demande comment je fais pour vivre "là-haut", dans cette région des cinglés du travail, où la vie rimerait avec violence et indifférence.
    Quand je remonte vers la capitale (avant de redescendre en banlieue) et que je parle avec des Parisiens (ceux du "bourg"), quand on leur évoque une certaine qualité de vie en Bretagne ou en Corse, ils répondent, sourire en coin et parfois avec un brin de suffisance : "c'est bien l'été mais la vie là-bas reste difficile" (on doit alors comprendre que la culture y serait en berne, "la FNAC la plus proche est trop éloignée", que "le climat s'avère rude", etc.).  

 

   Bécassine, Colomba, mêmes combats ... hérités du Moyen Age (les Historiens travaillent beaucoup sur ces discours venus de loin et qui se maintiennent dans les esprits). Le film sur les Cht'tis, son adaptation un peu partout y compris aux Etats-Unis, montrent que des clichés identiques se perpétuent en Italie, en Angleterre, en Belgique, etc. et leur acidité s'aiguise lors des crises économiques.

 

   Ces derniers week-ends, en plein cœur de la banlieue, nous avons pu voir une série passionnante de spectacles (Confidences à Allah, Traîne pas trop sous la pluie, Memories from the missing room, Yom and The Wonder Rabbis, Le roman théâtral, etc.). Quand on évoque ce sujet de la culture, les collègues ou amis du centre de Paris s'exclament : "on voit de belles choses en banlieue, c'est loin mais on y voit quand même de belles choses". C'est loin de Paris et des musées? C'est loin de l'endroit où les choses se passent? C'est loin de l'endroit où les choses se passaient jadis ?

   La Corse est loin de Paris mais les clichés commencent bien avant. La France serait macrocéphalique (et pas seulement du point de vue économique) si on écoute les gens qui vivent au centre.

 

    Tout le monde (à défaut Toute la France) adore Paris car on aime les musées et les ville-musées, on aime Paris car on adore la ville lumière et le début du ... XXème siècle, Picasso, Degas et tout ça !!! On adore Paris car on aime les clichés !!!

 

   On trouve de plus en plus d'amoureux de la Corse et c'est tant mieux car le XXIème siècle aura besoin de tous ces endroits qui luttent pour rendre la mondialisation plus cohérente, pour atténuer l'aspect utopique du développement durable et faciliter les rencontres.

 

    La diaspora corse (de Marseille jusqu'à Paoli City) et les festivals insulaires montrent que ces cultures recherchent l'Autre. La beauté incroyable et la préservation des paysages, le patrimoine et le mélange des cultures (regardez un annuaire corse des "PTT" et vous verrez qu'une partie importante de la population ne possède pas d'origine insulaire, ce que confirme les statistiques de l'INSEE) confèrent à la Corse une qualité de vie extraordinaire ... et pas seulement l'été.

 

    La Corse, avec son histoire et ses ressources, représente donc un formidable territoire d'avenir.

 

Corse 2009 2 038

Une balade vers Carghèse

 

 

 

   Vive les clichés, ça fait des choses à raconter !

Corse-2009-2-090.JPG

Le pont d'Ota

 

 

http://1492.over-blog.com/photo-1916778-arrivee-Bastia_JPG.html#start

 

 

  000000                    000000                          00000000

 

 

  Life's too good !   

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gilles 04/11/2011 19:03


Les clichés rentent d'actualité. Votre article permet de découvrir la richesse de la vie culturelle corse. Merci pour les 3 liens avec l'ARIA, le festival de Lama et la cinémathèque de Corse. Celui
avec TF1 n'était pas forcément le plus utile ...


1492 Et Sa Présentation

  • : 1492blog
  • 1492blog
  • : Passionné par l'Histoire et la Géographie, tout m'intéresse car ce n'est pas le temps qui passe, c'est nous qui passons.
  • Contact

Rechercher

Les Archives Ultra-Locales

Boîtes Pour Ranger Les Articles